Account
Please wait, authorizing ...
×

Actions sanitaires en élevages bovins.

La production bovine doit faire face à de nombreuses menaces sanitaires. Les plus connues : l’IBR, la BVD ou la Paratuberculose, ne doivent pas faire oublier celles du passé récent (Brucellose,...) ou celles en recrudescence (FCO, Tuberculose,...). 

La Paratuberculose bovine

C'est une maladie due à une bactérie appelée Mycobacterium avium paratuberculosis qui touche les ruminants (bovins, caprins, ovins).

Quels symptômes ? 

Chez le bovin, cette maladie se caractérise par une diarrhée souvent bulleuse et rebelle à tout traitement. L’animal est en général âgé d’au moins 2 ans. La diarrhée rétrocède parfois spontanément mais toujours temporairement. L’évolution est inéluctable vers l’amaigrissement et la mort. L’appétit est conservé et il n’y a pas de fièvre. La production lactée diminue.

Nouvelle organisation dans la gestion de l'IBR suite à l'Arrêté Ministériel du 31 mai 2016

L’arrêté ministériel du 27 novembre 2006, constitue un tournant important dans la gestion de l’IBR. Ainsi, à compter de cette date, le dépistage obligatoire à l’introduction, en prophylaxie et la vaccination ou la  réforme des bovins non négatifs deviennent obligatoires. L’arrêté du 31 mai 2016 intensifie et accélère la lutte contre l’IBR à travers des mesures phares : interdiction de vente des animaux positifs à l’élevage, dépistage des animaux de plus de 12 mois dans les cheptels avec au moins un bovin positif,...

Diagnostic différentiel des avortements en élevages bovins

Les avortements, et plus particulièrement les avortements répétés, sont des troubles de santé fréquents et pénalisants économiquement. Depuis 2012, le GDS Aveyron propose un protocole de « diagnostic différentiel des Avortements » pour les bovins, ovins et caprins. L’objectif est d’améliorer le taux d’élucidation des causes infectieuses des avortements afin de limiter leurs conséquences économiques.  

La tuberculose bovine est une maladie animale chronique due à une bactérie appelée Mycobaterium bovis. Cette maladie peut toucher quasiment tous les mammifères, provoquant une détérioration de l’état général et de la toux ; entrainant, à terme, la mort de l’animal.

 Le mode de transmission habituel est aérien par inhalation de gouttelettes infectées (expulsées par les poumons lors de la toux). Les veaux, comme les hommes, peuvent contracter l’infection par ingestion de lait cru provenant de vaches infectées.

La grande douve est un parasite appelé Fasciola hepatica qui touche les ruminants (bovins, ovins, caprins). Elle vit dans le foie au niveau des voies biliaires. La grande douve mesure de 1 à 3 cm de long et son espérance de vie est de 2 ans dans le foie d’un bovin.

C’est à l’initiative de l’ensemble des familles professionnelles de la filière bovine Occitanie regroupées au sein de l’Interprofession du Bétail et des Viandes (Interbev) en Occitanie qu’un Fonds d’Assainissement Régional a été créé en octobre 2011 en Midi Pyrénées. En juin 2017, avec la fusion des régions Languedoc Roussillon et Midi-Pyrénées, il devient le FAR Occitanie.

L’enjeu est de mieux faire face aux problèmes posés par les saisies de carcasses pour certaines causes sanitaires identifiées. 

FODSA GDS12

181 avenue des ébénistes Parc d'Activités Bel Air 12032 Rodez cedex 9

tél : 05 65 42 18 92  -  Fax : 05 65 42 99 09

Contactez-nous

© 2017 FODSA-GDS12. All Rights Reserved.